Fabriqué par Raymnond Paris

Réflexions et billets


J'ai confiance dans le chef

            De ce temps-ci, ça brasse pas mal du côté des élections au Québec.   Nous sommes à l’heure des choix.  Dans certains partis, il y a eu de la mouvance au niveau de la confiance dans le chef.  Plusieurs sondages ont aussi révélé des divergences quant à la confiance accordée aux chefs de parti pour devenir le premier ministre du Québec.  D’un sondage à l’autre, les chefs de parti ont même changé de position.

             Nous sommes amenés à prendre position dans une situation semblable au plan de notre foi.  Nous avons nous aussi un chef, le Christ Jésus.  Certains voudraient changer de chef et se lancer dans d’autres religions ou sectes.  D’autres encore voudraient que le Christ épouse leurs vues personnelles sur la façon de vivre aujourd’hui.

             La prédication du Christ ne faisait pas l’affaire de tous les gens de son temps.  Aussi, plusieurs ne croyaient pas en lui.  Jésus en vint à vérifier la confiance qui existait au sein du caucus de ses apôtres : «À partir de ce moment, beaucoup de ses disciples se retiraient et cessaient de faire route avec lui.  Alors Jésus dit aux douze : “Et vous, n’avez-vous pas l’intention de partir?”  Mais Simon-Pierre lui répondit : “Seigneur, à qui irions-nous?  Tu as les paroles de la vie éternelle.  Et nous, nous avons cru et nous avons connu que tu es le Saint de Dieu”.» (Jn 6, 66-69)

             Les apôtres ont renouvelé leur confiance en leur chef le Christ.  Bien sûr, il ne faut pas croire que tous les chefs sont dignes d’une même confiance.  En politique, le chef se doit de bien reflter la pensée de ses troupes.  Pour le Christ, il n’en va pas de même.  Ce n’est pas à lui à ajuster sa pensée et ses agirs aux nôtres, mais à nous à nous ajuster à lui.

             L’effort du chrétien et de la chrétienne n’est pas de trouver dans l’Évangile des justifications à ses agirs, mais d’éclairer et même parfois contester son propre agir à la lumière de l’Évangile.

             Oui, j’ai confiance à mon chef le Christ Jésus.  Je suis fier de l’affirmer ouvertement.  Je crois qu’il est le seul à pouvoir changer en profondeur le coeur de l’homme et de la femme.  Je crois qu’il est le seul à pouvoir ouvrir un chemin sûr vers la paix et l’amour dans notre monde.

             Le mieux-être de notre monde adviendra le jour où radicalement on décidera d’ajuster notre pensée et notre agir personnel et collectif à son Évangile.  Au lieu d’ajuster le Christ à nous, ajustons-nous à lui.  Nous n’avons pas encore fini de découvrir toute la richesse de son Évangile.  Oui, je le crois, le Christ Jésus n’est pas un chef comme les autres.  J’ai confiance en mon chef Jésus.  Aujourd’hui, je vote pour Jésus comme guide de ma vie.

André Castonguay, ptre curé

 

        Retour à la liste des billets          Retour à l'accueil