Fabriqué par Raymnond Paris

Réflexions et billets


Le cabinet ministériel de Dieu

Ça brasse présentement dans la politique provinciale.  M. Jean Charest a annoncé la composition de son nouveau conseil des ministres.  Une nouveauté prend forme : le cabinet comprend un nombre égal d’hommes et de femmes.  Une nouveauté aussi au Québec : un gouvernement minoritaire.  C’est une situation à suivre.  Sans doute que l’avenir nous réserve bien des surprises.

J’imagine aujourd’hui, en voyant Jésus appeler des personnes à devenir apôtres et pasteurs avec lui, que Dieu aussi est en période de remaniement ministériel.

Ce jour-là, Dieu sortit en campagne.  Il regarda longuement tout autour ces hommes et ces femmes qu’il avait créés.  Sous un trait ou un autre, ils lui ressemblaient tous.  Et Dieu était fier de ces hommes et de ces femmes.  Il se dit : « confions-leur des ministères ».  Il regarda avec amour l’homme et la femme.  « À vous deux, dit-il, je confie le ministère de la Condition humaine.  Par votre union, vous direz à mon peuple combien je les aime, jusqu’à quelle profondeur et jusqu’à quelles limites peut se rendre l’Alliance d’amour que j’ai scellée avec lui ».

« À vous, dit-il, en montrant d’autres hommes et d’autres femmes, je confie le ministère des Affaires sociales.  L’engagement de votre amour recréera l’homme et la femme brisés pour leur redonner vie et dignité ».

Dieu parcourut encore la campagne puis s’arrêta.  Il y avait là de nombreux hommes et de nombreuses femmes qui n’avaient pas encore reçu de ministères.  « À vous, dit Dieu, je confie le ministère des Communications.  Vous serez des rassembleurs de mon peuple.  Vous lui rappellerez toutes mes paroles; vous serez attentifs aux paroles de mon peuple; vous éveillerez chacun à partager toutes les richesses que j'ai mises en eux. »

Dieu vit qu'il y avait beaucoup de souffrances chez son peuple.  Aussi, il alla embaucher encore d'autres hommes et d'autres femmes pour accomplir sa mission.  « À vous, dit-il, je confie le ministère de la Santé.  Voici que je vous envoie auprès des plus pauvres et des plus blessés de mon peuple pour les consoler, les panser et faire germer en eux la vie et la joie car il ne sera pas dit que mes entrailles ne s'émeuvent pas aux cris de mon peuple. »

Dieu choisit encore une foule d'hommes et de femmes.  À ceux-ci, il confia le ministère de l'Éducation.  « Allez, dit-il, vous instruirez mon peuple, vous lui transmettrez ma sagesse et lui donnerez tout ce dont il a besoin pour conduire sa vie. »

Déjà le soir baissait.  Dieu s'arrêta, regarda encore longuement tout autour de lui.  Dieu vit tous ces hommes et toutes ces femmes qu'il avait choisis, qu'il avait appelés, et... vit que tout cela était bon.  Il alla se reposer.  C'était le second soir de sa création.

Aujourd'hui, Dieu vient à nouveau.  Trouvera-t-il encore des hommes et des femmes à qui confier sa mission, à qui remettre des ministères?  Serons-nous de ceux et celles qui auront répondu positivement à l’invitation de devenir les apôtres d’aujourd’hui?

 

André Castonguay, ptre curé

 

        Retour à la liste des billets          Retour à l'accueil