Fabriqué par Raymnond Paris

Un immense éclair, dans la nuit, permet de voir l'ensemble d’une route peu connue.  La Transfiguration du Seigneur c’est comme un phare lumineux qui nous montre le point d’arrivée de notre vie humaine et chrétienne : elle prend sa source en Dieu, elle s’épanouit en Dieu et elle est orientée vers lui. C’est toute la vie de Jésus ainsi. Sa mission aussi, à travers la Passion!   Sur la montagne, son humanité laisse transparaître un peu de sa lumière divine. Vrai homme et vrai Dieu ! Quand Pierre veut s’installer dans ce court instant de bonheur mystérieux, la voix du Père explique aux trois témoins que son Fils resplendissant est désormais le vrai signe de sa Nouvelle Alliance avec l’humanité. «…Écoutez-le. »  

Celui qu’il faut écouter en marchant derrière lui est un Messie crucifié, défiguré, envoyé pour que l’humanité soit transfigurée.  Sa mission c’est le grain de blé tombé en terre. Nous trouvons ici le sens même de notre engagement chrétien : nous ne sommes pas de spectateurs, mais des baptisés constructeurs. Dans cette mission, il ne faudrait pas que nous ayons peur, que nous soyons découragés ou moins motivés même si la route qui nous sépare de la pleine jouissance des fruits de la vie nouvelle, la résurrection, soit exigeante. Quand tout va mal, nous ne devons pas perdre confiance en  la victoire de la vie et de la lumière de Dieu. Jésus en prière nous montre constamment où trouver la force pour arriver, transformés, à  bon port.

 

Notre planète si petite ne mérite pas d’être défigurée par le mensonge, l’égoïsme ou la guerre. Laissons-nous attirer par l’espérance d’un monde au visage transfiguré. Le Carême nous invite à accueillir les signes de cette espérance à travers les actions des personnes rayonnantes qui luttent pour plus de paix et de justice. Nous mettre à leur suite afin de répondre à l’appel du Seigneur par cette bonne qualité de comportement chrétien. Chaque fois que nous protégeons ceux qui peinent, que nous soutenons ceux qui luttent pour leur dignité, que nous offrons le pardon, que nous sommes attentifs aux besoins des isolés, tous bien-aimés du Père, nous participons à la Passion du Sauveur. La transfiguration de nos cœurs portera ainsi de bons fruits dans notre monde diversifié où Dieu veut se révéler dans toute sa splendeur.

Valentin Malundama

SCG  27 mars 2011