Fabriqué par Raymnond Paris

PRÊTRE DEPUIS 45 ANS

 

Au moment de célébrer le 45e anniversaire de mon ordination à la prêtrise, je réfléchis à la question : que fait donc un prêtre? Autrefois, on avait le sentiment que sa seule fonction était de dire la messe, de confesser, de baptiser, de bénir des mariages, de présider des funérailles. Mais un prêtre est d’abord, selon le sens même de la parole évangélique et de la tradition chrétienne, un évangélisateur, quelqu’un qui fait connaître la parole de Dieu, la vie et la présence du Christ ressuscité, qui parle de Dieu et s’engage à partager son amour au cœur du monde. Cela se fait de bien des manières. Mon expérience de vie en est une illustration éloquente.

 

Je me considère comme un Christophe, le mot signifiant qui porte le Christ. Je suis un chrétien qui, par sa fonction de pasteur, porte le Christ aux autres, avec enthousiasme et sérénité. Quelqu’un qui porte le Christ souffrant que sont les autres, dans leurs inquiétudes, leurs angoisses devant la mort, leurs déceptions en raison de leurs fragilités et de leurs péchés. Quelqu’un qui porte le Christ généreux et pacifiant dans un monde parfois violent et triste. Quelqu’un qui porte le Christ ressuscité et ressuscitant à tout le monde sans exception, aux savants comme aux pauvres, aux grands et aux petits.

 

Je me considère comme un Mathias, un serviteur qui s’ajuste aux situations et aux attentes des gens. Si je suis à SCG, c’est parce que j’ai été formé à dire oui, à rendre service quand il le faut sans calculer, à faire le bien avec gratuité, à me préoccuper constamment du bonheur des autres, ce qui fait mon propre bonheur. Mathias est heureux quand on le dérange, qu’on défait ses plans de carrière pour donner de son temps ailleurs.

 

Je me considère comme un enfant béni du Père de tendresse, en qui j’ai une foi naïve, que je vois à l’action discrètement dans toutes les situations de ma vie, dans ce que j’appelle les coïncidences divinement favorables. 

 

Je me vois, avec bonheur, pasteur de cette communauté chrétienne SCG. La vie d’un prêtre prend tout son sens comme responsable d’une Église, d’une famille de croyants. Je suis prêtre grâce à vous. Nous sommes ensemble responsables les uns des autres de l’épanouissement de notre foi.

 

Jean Desclos

SCG 5 juin 2011